lundi 12 octobre 2015

507h en 10 mois 1/2... fastoche !



C'est un des points que les non-intermittents ont du mal à capter, et je les comprends ! Pour quelqu'un qui bosse 35h (ou plus) par semaine, ça paraît ridicule. Et on se dit (encore une fois) qu'un intermittent, ça fout rien.

Mais c'est pas si simple...











Vous comprenez mieux la situation ?


dimanche 20 septembre 2015

Chanteuse en mode estival


Mes petits lecteurs chéris, voilà, je suis rentrée à Paris après un été trrrrrrrès chargé, plein de belles surprises, de merveilleuses rencontres, de rire, de musique, de voyages, et... de partitions et pages de texte parlé à apprendre ! (2 opéras à répéter et jouer, 1 récital, 1 spectacle, et une tournée d'opéra)

Malgré ce programme chargé, j'ai embarqué mon petit carnet et mes crayons, et j'ai trouvé quelques heures pour m'installer au soleil et coucher sur le papier mes dernières réflexion et observations sur ce métier de fous.






Voici donc à peu près à quoi ont ressemblé mes beaux jours d'été, entre deux répétitions (tout comme pour la plupart de mes collègues chanteurs/comédiens, j'imagine...)












...MAIS ZOOMONS UN PEU...
 
 
 





C'est vrai, quoi... parfois, je me mets à la place de ces gens qui vont chaque jour au boulot dans des métros bondés. Que doivent-ils penser quand ils voient ces ââârtistes-qui-foutent-rien et glandent au soleil pendant des heures ? Je les comprends tout à fait, faut avouer que c'est absolument dégueulasse de se prélasser sur l'herbe pendant que les autres se tuent à la tâche.

 ...et pourtant, la vérité, la vraie, messieurs-dames, c'est que quand on "ne fout rien", en fait, on est en train de bosser comme des furieux. C'est juste qu'on est très discrets (oui, pour une fois), qu'on a des horaires très souples, et un bureau super joli, lumineux et spacieux comme le monde (et pour cause).

jeudi 23 avril 2015

Une question d'appellation...



Les derniers temps, mon petit frère cherchait un appartement (et a trouvé, ouf !), et ça m'a rappelé mes galères pour trouver un propriétaire qui voudrait bien de moi et de mes partitions...






(comme d'hab', cliquez sur les images pour agrandir)






















Comme quoi un seul et même mot peut être une insulte ou un compliment... un peu comme le verre à moitié vide ou à moitié plein.


Alors, "artiste lyrique": gros mot, ou pas ?


Pour donner mon point de vue (si ça vous intéresse, hein...)
Evidemment que ce n'est pas un gros mot !! Mais ...j'ai globalement remarqué que dès que le groupe de mots "intermittent-du-spectacle" débarquait dans la phrase, ça commençait à sentir le moisi, et que la "belle artiste" devenait rapidement une pauvresse un peu minable...

(...ou comment prouver que le langage administratif transforme instantanément n'importe qui en crapaud baveux. C'est un peu notre sorcellerie moderne, quoi.)

vendredi 23 janvier 2015

Le "Projet Charlie".




Je vous avais donc dit, dans mon dernier article, que je devais dessiner une illustration pour l'affiche d'un concert hommage aux assassinés de Charlie Hebdo.


Mes diverses tentatives sont restées secrètes jusque là, puisque je ne savais pas encore quel dessin allait être choisi. Mais ça y est, le grand gagnant a été élu, et je peux donc partager avec vous mes divers délires autour de la musique et des crayons sans éventer la surprise de l'affiche définitive !


Les voici dans l'ordre d'arrivée dans mon carnet de croquis. (comme d'hab', cliquer sur le dessin pour l'agrandir)

Choisissez votre préféré :






Un chef d'orchestre de dos, qui dirige avec un crayon, ma première idée:





Une violoniste qui joue avec son archet-crayon:





Une chanteuse qui chante avec sa partition-Charlie:





Un duo d'amour chanteuse et crayon:





Un premier essai de chef d'orchestre moins "tristounet" que la première silhouette de dos:





Un deuxième essai:





Puis le même, au propre à la tablette graphique, en version adaptable en affiche (mais qui n'a finalement pas été retenu):

 
 
 
 
...et pour l'affiche définitive, un peu de patience !
 
 
 
 
 
 
En bonus, un petit dessin décrivant mes recherches graphiques en pleine répétition. (mais j'en suis pas fière, hein... ahem)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(ajout du 23 avril 2015... longtemps après le concert)
 
Ah au fait, j'avais oublié de vous révéler le gagnant :
 
 
 
 
 
Mon petit dessin initial, fait avec amour pendant une répétition de Traviata (merci Verdi pour ces plages de liberté pendant cet opéra): 
 
 
 






Puis retouché pour faire "pro":

 
 
 
 
 
...et l'affiche définitive !
 
 

 
 
 


mercredi 14 janvier 2015

Un dessin alla(h) Charlie, mais en musique !






En répétitions toute la journée, mes crayons ne m'ont pas quittée... je cherchais une idée d'illustration pour un projet de concert hommage à Charlie...


Et, à force d'avoir les idées en vrac: liberté de la presse, crayons, musique, chant, caricature... comment mêler tout ça en un dessin cohérent ??


Eh ça n'a pas loupé: ça a fini en délire dans mon cerveau malade :









Mais rassurez-vous, ce n'est pas ce dessin qui sera sur l'affiche !

vendredi 9 janvier 2015

Mon hommage à Charlie Hebdo.





Ca y est, j'ai retrouvé mon cerveau et mon insolence.






Quel plus bel hommage que d'offrir à la mémoire de ces merveilleux dessinateurs... ma caricature de Mahomet à moi ? (ou plutôt ma "caricature de l'image de merde que donnent les islamistes de leur prophète". Car LE Mahomet des vrais musulmans, je le respecte, et mon dessin n'y fait aucune allusion. J'ai trop de respect pour la foi de chacun.)






Vive la liberté.




Et à bas la connerie.








 
 
 
 
Je suis Charlie

jeudi 8 janvier 2015

Je suis Charlie...

 
 
 
Je ne suis qu'une interprète, mon esprit n'est pas vif comme ceux de Charb, Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré...
 
 
Alors je ne peux que prendre mon crayon, très simplement. Sans leur insolence. Juste avec beaucoup de tristesse.
 
 
Et ne pas chanter aujourd'hui.