lundi 8 janvier 2018

Carte de première dijonnaise


Après cette série de "carnets dijonnais", je suppose que vous avez compris que je viens de terminer une prod' à l'opéra de ...Dijon. Mais vous n'avez pas encore découvert ma traditionnelle carte de première !

Mais avant ça, je vous mets "dans le bain", sinon vous n'allez rien comprendre.




Les éléments essentiels du décor étaient des flippers: il y en avait dans chaque acte. Soit un seul, soit toute une collection:






Et l'un des moments les plus saisissants du spectacle était quand Antonia, en robe blanche, recevait des flots de sang sur elle, comme dans le film "Carrie au bal du diable".







Voici donc, maintenant que vous avez les clés pour comprendre mon humour déplorable, la fameuse carte: